Cine, arte y musica : los inevitables del verano !

Con trenta grados a la sombra, es muy dificil imaginarse afuera. Mejor quedarse en la cama, con el ventilador, el abanico en la mano derecha y un coctel muy frio en la izquierda, los ventidos cubitos de hielo, y … la paja !
Sin embargo, cuando esta extendido en su cama, deja escapar eventos muy simpaticos que dan ritmo a la grande Paris, y que te permitirian de tomar el aire, porque esta palideciendo dentro de tus cuatro muros ! Entonces, ya que nosotras, las Miss Phit, solo pensamos en su bienestar, hemos seleccionado algunas cositas que podria animar un poquito sus fines de semanas, sin aruinarse por eso.
Para empezar, un giro por « Paris Plage », que se instala en las orillas del Sena a partir del 20 de julio y durante un mes entero. Conciertos, cursos de deporte y sesiones de bronceado gratuito y abierto para todos !
Los menos deportistas preferiran el festival paris cinema que propone, hasta el 13 de julio, ir al cine por solo cinco euros. Mas agradable que el supermercado para quedarse fresco al salir del trabajo !
Para los cinéfilos, una otra opcion seria el « cinéma au clair de lune » que proyecta del 4 al 22 de agosto peliculas como « Le péril jeune » ou « La science des rêves » en toda la ciudad.
Para terminar con la camara, tenemos « el cinéma en plein air » en el Parc de la Villette, que este ano sopla sus veinte velas al lado de cineastas como François Truffaut, Woody Allen, Sofia Coppola o Liu Jie, del 17 de julio al 22 de agosto.
Los aficionados de musica esperaran el 23 de julio para la séptima edicion del festival indetendance, en el Hotel de ville, cunado los mas « jazzy » se encontraran en en Parc floral hasta el 1er de agosto, bailar sobre ritmos gitanos.

Bastante para contentara los no veraneante y hacer esperar los mas impacientes.

Yes, we Cannes !

La 63ème  cérémonie du festival du film à cette année encore fait couler de l’encre.
Comme à son habitude,  17 films sont en course pour décrocher la palme d’or qui sera décernée par un jury d’exception. Ce jury ne compte pas moins qu’un Tim Burton toujours aussi agité et quelques acteurs dont le ténébreux Benicio Del Toro et la rayonnante Kate Beckinsale !!!
L’annonce de Tim Burton a mis la bizzaroïde planète du cinéma de bonne humeur. En effet, le choisir pour cette nouvelle édition, c’est prendre une bouffée de fantastique dans ces journées effrénées du festival de Cannes.
On note une Jennifer Lopez en grande forme dans sa robe Gucci, pour son come back dans «  Le Plan B ». Absente pendant trois ans pour cause de bébés, elle revient sur le devant de la scène avec un film sur la maternité… Un hasard diriez-vous ?
On souligne également un Mick Jagger seul pour présenter son documentaire consacré à l’album qui nous a tous et toutes mis en transe : « Exile on main street ».
L’équipe Miss Phit salive d’avance de connaitre le top five de la plus belle robe vue sur le tapis rouge !

Après la chanson et le cinéma, voici la mode

Justin Timberlake est partout: récemment égérie du parfum Play pour Givenchy, prochainement dans The Open Road au cinéma, il sera présent à la Fashion Week de New York qui débute le 16 février 2009.

Lancée il y a trois ans avec son ami d’enfance Trace Ayala, la marque William Rast connaît un grand succès aux Etats-Unis. Une ligne alliant l’urbain et le chic dont l’égérie est le mannequin Erin Wasson.

Pour la promotion de la collection Automne/Hiver 2008, Justin et Erin avaient joué les Bonnie & Clyde du XXIème siècle pour toute la campagne publicitaire en incarnant deux personnages en cavale, William et Birdie.

Bien que de nombreux créateurs aient revu à la baisse leur ambitions en terme de défilés pour 2009, Justin Timberlake tient à présenter ses créations et a donc maintenu son défilé prévu à Bryant Park, dans Manhattan.

Paris Cinéphile…

Le 12 novembre dernier, 76 « professionnels de la profession » (comme disait Jean-Luc Godard), ont élu les cent plus beaux films du monde. Paris, considérée comme la ville la plus cinéphile du monde, a eu l’honneur de soutenir ce projet initié par le critique du cinéma Claude-Jean Philippe.
Parmi les milliers de films produits depuis les origines du 7e art, c’est « Citizen Kane » d’Orson Welles – sorti en 1941 – qui emporte le premier prix. A la seconde place se retrouvent ex æquo « La nuit du Chasseur » de Charles Laughton et « La Règle du jeu » de Jean Renoir. Tous les films qui les suivent constituent un magnifique mélange d’œuvres cinématographiques de tous genres et de toutes époques. Les votants n’ont pas oublié le cinéma français (3 films dans les quinze premiers), Charlie Chaplin (5 films) ainsi que les réalisateurs d’aujourd’hui (à la 22e place « Parle avec elle » d’Almodovar comme le titre le plus récent). On s’aperçoit malheureusement qu’aucun dessin animé n’a été choisi…

Mais le projet ne s’arrête pas ici. En parallèle à la sortie de l’ouvrage de Claude-Jean Philippe, « 100 films pour une cinémathèque idéale », depuis le 19 novembre, une rétrospective est organisée par la ville de Paris, en partenariat avec Les Ecrans de Paris et France Culture, au cinéma Reflet Médicis (3, rue Champollion, Paris 5e) où la quasi totalité des cent plus beaux films du monde est mise à disposition du public.

Alors que l’on soit néophyte ou cinéphile, si l’envie irrésistible d’enrichir notre culture du 7e art nous prend, il ne nous reste qu’à en profiter…. Jusqu’au 6 juillet 2009 !

A tous : Bonnes séances !