Déjeuner sur l’herbe (détail) by Alain Jacquet

L’oeil du Collectionneur … Serge Aboukrat n’a pas résisté au travail de Alain Jacquet

 

En 1964, Jacquet réalise sa première œuvre de « Mec’ Art » : Le Déjeuner sur l’Herbe. Oeuvre phare de Jacquet voire le fondement d’une grande part de sa démarche artistique ultérieure. Jacquet transforme le cliché photographique original : il agrandit la trame jusqu’à déformation et fait apparaître, au premier plan, les points de la photographie. Le point ainsi agrandi camoufle l’image autant qu’il la constitue.

Mec’art (abréviation de Mechanical Art) désigne un courant artistique en Europe, dont fait partie Alain Jacquet. Pierre Restany, l’organisateur de cette exposition manifeste, d’octobre 1965, décrit le mec-art comme non pas un mouvement mais « un label expérimental ».

Ici, un détail du Déjeuner sur l’herbe (sérigraphie sur tissu éponge monté sur châssis en bois) édité en série limitée. En vente, Serge Aboukrat Editions (prix sur demande). Format 136X136 Contact au +33 6 80 59 13 20

Une rue, un instant – Paris 12e vous émerveille !

La rue Crémieux, paradis des bloggueuses, modeuses et instagrammeuses est pourtant méconnue des touristes. À quelques pas de la gare de Lyon, cette rue, piétonne depuis 1993, relie la rue de Bercy à la rue de Lyon.

Une architecture pittoresque, loin des grands immeubles Haussmanniens, située dans le quartier du Quinze-Vingt qui n’est pourtant pas connu pour la beauté de ses lieux.

 2017-06-10-17-00-27

Le charme de cet endroit réside dans les couleurs utilisées par les habitants pour peindre leurs maisons, rappelant la fameuse Portobello Road de Londres. Devant ces pavillons de 2 étages, des jardinières, arbustes et pots de fleurs entretenus par les habitants jonchent la rue, amplifiant son air bucolique.

IMG_20170611_101949_863

Cette petite rue de 144 mètres de long et 7 mètres 50 de large, où 35 maisons mitoyennes se font face, a été ouverte en 1865. Elle a, dans un premier temps, porté le nom du promoteur Moïse Millaud jusqu’en 1897. L’avenue Millaud laisse alors son nom à Adolphe Crémieux, avocat et membre du gouvernement, auteur d’un célèbre décret de 1870 qui permit aux juifs d’Algérie d’obtenir la nationalité française, pour devenir la rue Crémieux.

2017-06-10-17-10-03

Le musée du Parfum s’ouvre à Paris

Depuis le 22 décembre dernier, Paris la capitale du parfum et de la mode à enfin son musée olfactif.

Musée du parfum

 

 

 

 

 

 

 

Le musée du Parfum à ouvert ses portes à Paris rue du Faubourg Saint-Honoré, au cœur du Triangle d’Or. Installée dans l’hôtel particulier qui a abrité la maison de couture Christian Lacroix, ce musée se veut à la fois scientifique, créatif et grand public.

Tout au long du parcours multi-sensoriel sur quatre étages, le musée retrace l’histoire de la parfumerie de l’Antiquité à aujourd’hui. A la fin de la visite, le visiteur aura découvert une collection de 70 odeurs via des bornes interactives. L’idée est d’inviter le public à renouer avec son sens olfactif, tout en jouant avec la lumière, les formes et les sons, dans une scénographie particulièrement réussie.

Musée du Parfum
73, rue du Faubourg-Saint-Honoré – Paris 8ème
Ouvert du mardi au dimanche de 09h30 à 19h, nocturne à 22h le vendredi. www.musee-du-parfum.fr/

Pop & Musique à la Fondation Louis Vuitton

Laurence Phitoussi CommunicationJusqu’au 3 octobre 2015, la Fondation Louis Vuitton présente l’exposition Pop et Musique, 3ème temps d’accrochages de ses collections contemporaines. De Andy Warhol à Gilbert & George, de John Cage à Jaan Toomik, cette exposition rend hommage à un courant majeur, le Pop art, et à son écho tout naturel, la vidéo et les sculptures sonores.

Les créations sont composées de fragments d’objets et d’images véhiculés par la publicité, la télévision, le cinéma et Internet. Les références à la culture populaire nord-américaine et au métissage des sociétés contemporaines sont au cœur des œuvres exposées.

Côté sonore, le visiteur pourra découvrir des œuvres qui prennent la forme d’environnements, de sculptures sonores, de vidéos, où la musique est utilisée comme un matériau.

Fondation Louis Vuitton
8 Avenue du Mahatma Gandhi – 16e

« Paris sous les fraises »

fete_fraise_2012-300x170

 

 

 

 

 

 

Inaugurée ce jour, les Galeries Lafayette accueillent une expérience de végétalisation lancée par l’ entreprise « Sous les fraises ».

À Paris, depuis le 15 mars 2015, les Galeries Lafayette accueillent la reconstitution d’ un écosystème entier.

Cet espace, inauguré le 15 juin 2015, se compose de terrasses et de jardins verticaux. le projet à été lancé par l’ organisation « sous les fraises », qui cultive la biodiversité avec des programmes d’ innovation, pour des plantes cultivées avec soin.

Aux Galeries, on ne dénombre pas moins de 21 000 plantes cultivées, fraises, framboises, plantes aromatiques et fleurs comestibles, qui seront fournies aux grands chefs cuisiniers de la capitale, qui participent à l’ événement.

Enfin, cette installation est aussi éco-responsable dans sa conception. Elle est, en majeure partie, constituée de chanvre, de laine, les supports de cultures sont réalisés à partir de matériaux recyclés, et les déchets restants seront d’ ailleurs utilisés comme engrais.

Ce projet de végétalisation urbaine sur 1 000 mètres carrés prendra fin en octobre 2016.

À travers une production biologique de végétaux comestibles en milieux urbains, la ville de Paris ( agence Paris&co) affirme son intérêt pour le développement durable en métropole.