KOBJA, quand mode & taxidermie se rencontrent

page5image4008

Créée par Monika Jarosk, Kobja est une Maison d’accessoires de mode uniques qui mélange la fascination de la créatrice pour les animaux aux souvenirs des contes de fées.

Chaque pièce est réalisée avec des peaux entières de crapauds (espèces non protégées d’Amérique du Sud) récupérées puis tannées et transformées par des taxidermistes. Ce procédé rend chaque pièce unique puisque chaque crapaud est unique.

La fabrication est réalisée à Millau puis le travail de petite maroquinerie est effectué dans l’atelier parisien de la Maison Kobja. La collection se compose de sacs, petite maroquinerie, coques de téléphone disponibles dans des couleurs pop.

Kobja est distribuée aux Galeries Lafayette à Paris, et dans le monde entier dans des boutiques exclusives à Tokyo, Milan, New-York, Moscou… et sur www.kobja.com/

 

 

Marie Claire Shoes First aux Galeries Lafayette

 

Capture d’écran 2015-10-22 à 17.51.30

Les Galeries Lafayette et Marie Claire vous invitent à une soirée où les chaussures seront à l’honneur, le jeudi 29 octobre. Les shoes addict seront satisfaites avec un défilé spécial sneakers et souliers, le moyen de se mettre à jour sur toutes les nouvelles tendances de l’automne/hiver 2015.

Vous pourrez profiter de nombreuses animations : la collection capsule de Jonak x Wear My Lemonade sera dévoilée en exclusivité, Gaelle Constantini, la créatrice de Pimp My Shoes, présentera sa nouvelle collection et la possibilité de personnaliser votre paire de UGG, entre autres.

Une soirée à ne pas manquer !

Toutes les infos ici : http://www.marieclaire.fr/,shoes-first-la-soiree-qui-vous-permettra-de-gagner-des-chaussures,782875.asp

 

 

« Paris sous les fraises »

fete_fraise_2012-300x170

 

 

 

 

 

 

Inaugurée ce jour, les Galeries Lafayette accueillent une expérience de végétalisation lancée par l’ entreprise « Sous les fraises ».

À Paris, depuis le 15 mars 2015, les Galeries Lafayette accueillent la reconstitution d’ un écosystème entier.

Cet espace, inauguré le 15 juin 2015, se compose de terrasses et de jardins verticaux. le projet à été lancé par l’ organisation « sous les fraises », qui cultive la biodiversité avec des programmes d’ innovation, pour des plantes cultivées avec soin.

Aux Galeries, on ne dénombre pas moins de 21 000 plantes cultivées, fraises, framboises, plantes aromatiques et fleurs comestibles, qui seront fournies aux grands chefs cuisiniers de la capitale, qui participent à l’ événement.

Enfin, cette installation est aussi éco-responsable dans sa conception. Elle est, en majeure partie, constituée de chanvre, de laine, les supports de cultures sont réalisés à partir de matériaux recyclés, et les déchets restants seront d’ ailleurs utilisés comme engrais.

Ce projet de végétalisation urbaine sur 1 000 mètres carrés prendra fin en octobre 2016.

À travers une production biologique de végétaux comestibles en milieux urbains, la ville de Paris ( agence Paris&co) affirme son intérêt pour le développement durable en métropole.

Ce week end, on se refait une garbe-robe créateur avec Secrets de Commode

 

Secrets de Commode, vous donne rendez vous les 10 et 11 octobre 2014 à la Galerie Joseph pour une Dressing Party ! 

Secrets de Commode propose de réutiliser toutes les belles pièces et matières au travers de Collectes aux Galeries Lafayette, BHV, et Centre Beaugrenelle.

Les Dressing Party Mode-Luxe-Créateurs : Accédez aux plus grandes marques à tout petits prix !

Les Dressing Party se déroulent toujours dans des lieux atypiques et conviviaux. Ce week end c’est la galerie Josesh. Les articles Femme, Homme, Enfant et Accessoires sont vendus de 3€ à 89€. Ralph Lauren, Michael Kors, IKKS, Ba&sh, Sandro, et bien d’autres marques… Aucun article n’excède 89€ !

L’accès est libre et gratuit : Tous les passionnés de Mode peuvent profiter de cet évènement éphémère pour renouveler leur garde-robe à tout petits prix !

Horaires :

Vendredi 10 octobre de 12h00 à 20h0

Samedi 11 octobre de 10h00 à 19h00

Galerie Josesh :
4 place de Thorigny
75003 PARIS

Exposition du créateur Jean-Paul Lespagnard à La Galerie des Galeries

 « Till  We Drop »  l’exposition du talentueux créateur de mode belge Jean-Paul Lespagnard         est à découvrir jusqu’au 5 avril 2014 à la Galerie des Galeries.

A l’occasion de la venue du talentueux créateur de mode belge, Jean-Paul Lespagnard, aux Galeries Lafayette, tout un parcours lui est consacré au projet Till We Drop, dans l’ensemble des vitrines de la rue de la Chaussée d’Antin et au premier étage du magasin, du 29 janvier 2014 au 5 avril 2014

Le créateur s’est fait connaître en remportant deux prix au Festival International de la mode de Hyères en 2008.

Pour cette première exposition à Paris, Jean-Paul Lespagnard nous invite à explorer son processus de création inspirer de sa collection de 2014, présentée à Paris en septembre 2013.

Cette exposition évoque la vie exubérante des grands hôtels de la Riviera Maya au Mexique et montre  une      certaine idée du paradis artificiel. Dans la salle pas de podium mais seulement une étrange arène en bois ponctuée d’ouvertures ovales. L’installation contient des silhouettes reprenant les vêtements de la collection et desquelles on a retiré les visages. Comme dans les fêtes foraines, on peut s’y glisser et être pris en photo.`

Une des volontés du créateur est que le public puisse s’amuser avec ses créations, mais aussi qu’il puisse conserver des souvenirs de ce moment.

Le créateur aime contourner des clichés comme le pantalon de touriste à la sortie de bain au motif du dollar américain en passant par le poncho traditionnel. Il tient aussi à rendre  originaux de simples accessoires :           les écouteurs audio sont des coquillages, les sandales quasi orthopédiques sont couvertes de strass, et les ceintures sont spécialement conçues pour accueillir des canettes de bière ou de soda. Une bonne dose d’humour, mais pas uniquement. « Les casquettes que le public peut voir sur certains looks sont entièrement réalisées à la main par des prisonniers mexicains, dans le cadre d’une opération de réinsertion », précise-t-il.

Jean Paul Lespagnard, cet être hybride au visage de poupon et à l’allure punk a réussi son entrée dans la cour des grands, sans pour autant perdre son grain de folie.