Ces bestioles qui envahissent Paris.

2108975932 Space Invader 800, rue du Louvre, 75002 Paris.

N’avez-vous jamais croisé ces drôles de petites bêtes sur les murs de Paris, en vous demandant ce qu’elles pouvaient signifier. Et bien, il s’agit d’un artiste français, connu sous le pseudonyme Invader, qui depuis les années 90 envahit les villes du monde entier de ses mosaïques. Il s’est inspiré du jeu vidéo Space Invaders et son but est de parsemer ces images aux quatre coins de la planète, telle une invasion. Cette pratique étant illégale, la photographie est l’unique moyen de garder une trace de ses actions. L’endroit le plus insolite investit par l’artiste : les fameuses lettres  » Hollywood » en Californie.

Cupcakes & Co.

image-accueil

Une pâtisserie gourmande et colorée, qu’on souhaiterait pouvoir dévorer sans compter mais uniquement appréciable dans les séries américaines. Et bien c’est terminé, car  je vais vous révéler l’adresse de la première boutique de cupcakes qui s’est ouverte, il y a 1 an à Paris. C’est la marque Cupcakes & Co qui a eu cette idée. Ainsi toutes les recettes ont été étudiées à l’école de boulangerie-pâtisserie de Paris et tous les produits, principalement bios, sont naturels et de première qualité. Il s’agit donc d’un petit gâteau cuit dans un moule en forme de tasse et rehaussé d’une pointe de crème teintée et décorée. Pour pouvoir les déguster, sur place ou à emporter, allez 25 rue de la Forge Royale, Paris 11ème.

Paris est plein de parisiennes…

image-3Dans quelques jours, les parisiens vont voir apparaître sur les murs de la capitale des tags éphémères : Une rose, des initiales mythiques « YSL » et une interrogation : « Seriez-vous Parisienne ? ».
Mais sommes-nous réellement parisienne ? Suffit-il seulement de justifier son lieu de naissance ? D’après MissLittle Paris, être parisienne, c’est avant tout un état d’esprit, une attitude, un physique.
Toujours d’après le site, être parisienne aujourd’hui, c’est aussi un lit de roses, des draps froissés, l’aube sur Paris, Kate Moss étendue , … autant d’ingrédients subtils qui agrémentent une recette bien menée pour annoncer l’arrivée de la nouvelle fragrance d’Yves Saint Laurent : «Parisienne».
Pour accompagner cette sortie, vous devriez trouver à proximité des tags, une jeune femme habillée de noir (une parisienne de surcroit !) qui vous remettra un journal – véritable carte aux trésors – qui contient une multitude d’informations pour suivre le parcours de La Parisienne type !
Mesdames, retrouvons-nous dans quelques jours et voyons qui d’entre nous se sent réellement Parisienne ?? A vos nez, prêt partez…

My little Paris is yours…

logo-my-little-paris

Vous pensiez connaître Paris ? Alors, écartez-vous de vos parcours familiers et partez à la découverte des chemins de traverse.
« My Little Paris » a fait le pari de vous montrer cette ville sous un autre jour et compte bien y réussir…
Adresses secrètes et lieux insolites : vous saurez tout sur la plus belle ville du monde avec les rubriques Mode, Déco, Beauté, P’tits luxes, Insolite, P’tits plaisirs, Culture etc…
Vous en voulez encore ? « My Little Paris » c’est également les news « My Little Shopping » pleines de bons plans, de ventes privées et d’adresses shopping étonnantes, pour tout(e) accro du shopping qui se respecte !

header

Paris Cinéphile…

Le 12 novembre dernier, 76 « professionnels de la profession » (comme disait Jean-Luc Godard), ont élu les cent plus beaux films du monde. Paris, considérée comme la ville la plus cinéphile du monde, a eu l’honneur de soutenir ce projet initié par le critique du cinéma Claude-Jean Philippe.
Parmi les milliers de films produits depuis les origines du 7e art, c’est « Citizen Kane » d’Orson Welles – sorti en 1941 – qui emporte le premier prix. A la seconde place se retrouvent ex æquo « La nuit du Chasseur » de Charles Laughton et « La Règle du jeu » de Jean Renoir. Tous les films qui les suivent constituent un magnifique mélange d’œuvres cinématographiques de tous genres et de toutes époques. Les votants n’ont pas oublié le cinéma français (3 films dans les quinze premiers), Charlie Chaplin (5 films) ainsi que les réalisateurs d’aujourd’hui (à la 22e place « Parle avec elle » d’Almodovar comme le titre le plus récent). On s’aperçoit malheureusement qu’aucun dessin animé n’a été choisi…

Mais le projet ne s’arrête pas ici. En parallèle à la sortie de l’ouvrage de Claude-Jean Philippe, « 100 films pour une cinémathèque idéale », depuis le 19 novembre, une rétrospective est organisée par la ville de Paris, en partenariat avec Les Ecrans de Paris et France Culture, au cinéma Reflet Médicis (3, rue Champollion, Paris 5e) où la quasi totalité des cent plus beaux films du monde est mise à disposition du public.

Alors que l’on soit néophyte ou cinéphile, si l’envie irrésistible d’enrichir notre culture du 7e art nous prend, il ne nous reste qu’à en profiter…. Jusqu’au 6 juillet 2009 !

A tous : Bonnes séances !