La beauté version papier par Lindy Woodhead

Le livre de la semaine choisi par Miss Phit: disponible uniquement en anglais, ce livre fourmillant d’anecdotes revient sur la rivalité de deux personnalités ayant, au début du XXème siècle, contribué à inventé l’industrie moderne de la beauté et deux empires toujours en place : Helena Rubinstein (1870-1965) et Elizabeth Arden (1878-1966). Sous la plume de Lindy Woodhead (Edition Virago),ces deux parcours croisés, fait de génie marketing, de coups de bluff et de rivalité dessinent une sorte de Dallas au pays du lipstick et de la crème de nuit. Mais pas seulement !, on y apprend qu’Helena Rubinstein a fréquenté Proust et Picasso, fabriqué de la crème solaire pour les soldats américains pendant la seconde guerre mondiale, tandis que sa rivale ouvrait le premier spa moderne des Etats-Unis. Instructif, drôle, grouillant d’infos, ce « War Paint » pourrait servir de base à un synopsis de série, à la fois business et girly !.

Brassaï : Pour l’amour de Paris

Si vous n’y êtes pas encore allés, pressez-vous ce week end pour aller voir l’exposition intense et lumineuse de « Brassaï, Pour l’amour de Paris ». La Ville de Paris poursuit son exploration de la capitale à travers le regard de ses plus grands photographes. A travers cette exposition, Brassai relate l’histoire exceptionnelle d’une passion, celle qui l’a uni pendant plus de cinquante ans. Brassaï l’écrivain, le photographe, le cinéaste, aux coins et recoins de la capitale mais aussi à tous ceux, intellectuels, artistes, grandes familles, prostituées et vauriens, bref à tous ceux et celles qui font la légende de Paris. Toute sa vie en effet, Paris demeure au cœur de sa réflexion, le fil rouge de son travail. Cette fascination pour Paris amène Brassaï à rejoindre la capitale française en 1924 après ses études d’art à Berlin. Il va rapidement rencontrer Desnos, Prévert qui l’intègrent dans le milieu brillant des artistes et intellectuels qui font la renommée des Années Folles à Montparnasse et l’introduisent dans la nébuleuse surréaliste. Sa pensée s’attache insensiblement à transformer le réel en décor irréel. Il recherche les objets les plus ordinaires et en détourne le sens, ose les juxtapositions insolites et défamiliarise la perception en sortant le réel de son contexte. Voici comment naîtra sa quête obstinée des graffitis à partir de 1929.

HÔTEL DE VILLE, SALLE SAINT JEAN
5, RUE LOBAU, 75004 PARIS
Jusu’au 8 mars 2014.
De 10h à 19h du lundi au samedi.

Van Cleef & Arpels, 50 ans d’histoires s’exposent à Genève

Cette exposition inédite rassemble jusqu’au 1er mars 2014 à Genève une quarantaine de pièces anciennes issues de la collection Van Cleef & Arpels, présentées aux côtés d’une centaine de prêts exceptionnels de collectionneurs et d’une sélection de bijoux Héritage. Un événement qui devrait séduire aussi bien les esthètes férus d’histoire joaillière que les amoureux de Van Cleef & Arpels. A quelques pas du lac Léman, la boutique Van Cleef & Arpels de Genève célèbre depuis un demi-siècle les noces de la poésie et du raffinement. Cet espace chaleureux et intime a en effet accueilli les femmes les plus élégantes de la planète – actrices ou têtes couronnées – séduites par les créations raffinées et audacieuses de la maison de la place Vendôme. Récemment rénovée, cette dernière dévoile sur plus de 200 m2 une succession de salons remarquables par leurs volumes généreux et leurs tonalités poudrées, tout en délicatesse et en féminité. Chaque détail contribue à recréer l’atmosphère feutrée d’un appartement privé où l’on se sent accueilli comme un hôte. Une palette subtile de gris et de rose tendre ainsi que des éclairages savamment orchestrés subliment les espaces respectivement dédiés à la joaillerie, la haute joaillerie et l’horlogerie. Ainsi magnifiée, chaque création reflète cette harmonie secrète entre virtuosité technique, qualité exceptionnelle des pierres et délicatesse de l’inspiration, esquissant depuis plus d’un siècle la quintessence de l’esprit Van Cleef & Arpels.
Boutique Van Cleef & Arpels, 31 rue du Rhône – 1204 Genève, SuisseOuvert du lundi au samedi de 10 heures à 17 heures. Fermeture le dimanche. Entrée libre.

A.Lange & Söhne s’expose au Salon Belles Montres 2013

A.Lange & Söhne exposera ses nouveautés 2013 à l’occasion de la 7ème édition du Salon Belles Montres qui se tiendra au Carrousel du Louvre à Paris du 29 Novembre au 1er Décembre 2013. Belles Montres, le Salon International de l’Horlogerie de Prestige, permet depuis sept ans aux plus grandes manufactures de présenter leurs nouveautés au grand public. Lors de ce salon, des ateliers d’initiation horlogère, une exposition thématique proposée par la Fondation de la Haute Horlogerie et des mini-conférences animées par les créateurs horlogers ou les directeurs de marques seront proposés au public. La marque de Haute Horlogerie Saxonne présentera 17 pièces : les nouveautés 2013 dévoilées
en janvier dernier au Salon International de la Haute Horlogerie de Genève mais aussi ses modèles iconiques tel que : la Grande Lange 1, le Dathograph Up/Down, la Saxonia plate…

Salon Belles Montres
Du 29 Novembre au 1er Décembre 2013
Carrousel du Louvre, Paris
De 10h à 19h